De la République tchèque avec amour
Nous vous avions dit de vous souvenir de son nom en novembre !
Au moment où nous avons publié un billet sur son BMW K100RT et vous a prévenu que Marcel Galuszka reviendrait avec plus.
Tiens le voilà. En quelques mois seulement, il a encore une fois créé une très belle machine.

Gilet Suzuki GSF600 Brat
Marcel nous a appelé la semaine dernière pour nous annoncer qu'il nous enverrait du matériel sur sa dernière construction. Il nous a dit : « J'ai nommé cette moto Brat Cafe, mais la forme finale s'écarte un peu de l'idée originale et c'est plutôt un Brat Tracker. Mais vous savez quoi, la boxe n'est pas si importante, la décision finale du propriétaire était importante ici, donc au final le guidon dans le style café racer a été échangé contre des hauteurs plus confortables, qui permettent une conduite plus douce.

Poursuivant: «Il s'agit d'un Suzuki GSF2002 Bandit 600, que le propriétaire avait laissé à l'extérieur pendant quelques années, couvert mais toujours parti pour affronter toutes sortes de conditions météorologiques. Il était très clair que le vélo avait lutté pour survivre à de nombreuses saisons de pluie, de neige et en essayant de ne pas fondre lorsque le soleil brûlait sans pitié. Vous pouvez dire que cela a vraiment marqué la Suzuki.

Pire scénario
Comme vous vous en doutez, notre courageux Tchèque a été défié au-delà de son pire cauchemar lorsqu'il a entrepris de sauver la Suzuki.
La moto avait vraiment souffert du manque de TLC. Le réservoir était perforé sur le côté gauche et il a été très mal réparé. Le cadre a également été battu du même côté, tordu, ce qui a entraîné des travaux sur la moto qui ont duré beaucoup plus longtemps que prévu. Malheureusement pour le propriétaire cela commençait à affecter l'investissement qu'il était prêt à faire pour le maintenir à un niveau raisonnable sans avoir à affronter les foudres de sa femme.

'Faites-moi un café s'il vous plaît'
Lorsque les travaux ont commencé, Marcel n'avait aucune idée de l'état du vélo. Le propriétaire a acheté cette moto pour sa première sortie avec l'intention d'apprendre à conduire correctement.
Une fois qu'il a eu le coup de main et qu'il a conduit le vélo pendant des années et l'a laissé dehors comme décrit, il a pensé que c'était une bonne idée de convertir la Suzuki en caféracer. Quand il a informé le constructeur, il voulait en fait que des modifications mineures fassent l'affaire. Sur sa liste de souhaits, il y avait le look général de caféracer, mais il avait encore de la place pour un passager.

De caféracer à morveux
Une fois que le travail a commencé et que le concept s'est transformé en un vrai vélo, les pensées et les idées ont commencé à changer. Et c'est ainsi que du concept classique de caféracer, les concessions ont progressivement émergé jusqu'à cette forme définitive. C'était devenu un peu difficile pour Marcel. En plus de ne pas être très satisfait de l'état dans lequel se trouvait cette moto au départ, il a commenté : « Il convient également de mentionner ici que ce Bandit n'est pas exactement un grand donateur pour la transformation en café racer ! J'ai fait pousser des cheveux gris supplémentaires pendant le travail sur ce projet hahaha ! »

Du réservoir au fond
L'ensemble du réservoir est entièrement révisé et peint avec une belle peinture nacrée. Le châssis est entièrement réparé et toute la partie arrière est repensée pour accueillir deux passagers. Il est sablé et enduit de poudre pour résister à l'épreuve du temps et des intempéries.

Feu LED à l'avant, feux miniatures Kellerman à l'arrière combinant feu arrière et frein, mais il est également livré avec des clignotants intégrés.


Les petites attentions sont :
- Clignotants Motogadget MO.Blaze Disc dans le guidon
– Poignées Motogadget
– Compteur de vitesse Motogadget Tiny
– Siège personnalisé
– Toute l'électricité cachée dans l'espace sous le siège.

En bref, tout ce qui devait être réparé et entretenu a été fait et de belles modifications ont été ajoutées.
Le résultat est une moto de ville, qui devrait être amusante à emporter lors de longs trajets.
Par rapport à son état d'origine, il semble diamétralement différent et est très agréable à l'œil.

Le constructeur déclare : « Le plus important de tout, c'est que le propriétaire est satisfait et roule en ville avec un grand sourire sur le visage. (La photo d'ouverture de ce post montre Marcel Galuszka, pas le propriétaire - ndlr.) Que puis-je dire d'autre ? Je suis très excité par la façon dont la Suzuki s'est avérée et je l'aime beaucoup !

Détails du constructeur:
Constructeur : Blackout Custom Design
e-mail : blackout@blackoutcustom.cz
Site Web
Instagram
Facebook
Pinterest
YouTube


Ci-dessus : la Suzuki GSF 600 Bandit avant et après

Partager cet article, Choisissez votre plate-forme!

About the Author: Ron Bétist

Ron Betist a grandi avec des motos avec un père à la tête de la police des motos d'Amsterdam. Il roule (légalement) depuis plus de 40 ans et la moto est sa véritable passion. Avec une longue carrière dans le marketing et la vente, il dispose d'un vaste réseau international. Il a rejoint en tant que contributeur à BikeBrewers en 2017 pour faire connaître sa parole sur les vélos au reste du monde.

Laissez Un Commentaire

Pour des raisons de sécurité, l'utilisation du service reCAPTCHA de Google est requise et est soumise à Google. Politique de confidentialité et Conditions d’utilisation.

Tags

De la République tchèque avec amour
Nous vous avions dit de vous souvenir de son nom en novembre !
Au moment où nous avons publié un billet sur son BMW K100RT et vous a prévenu que Marcel Galuszka reviendrait avec plus.
Tiens le voilà. En quelques mois seulement, il a encore une fois créé une très belle machine.

Gilet Suzuki GSF600 Brat
Marcel nous a appelé la semaine dernière pour nous annoncer qu'il nous enverrait du matériel sur sa dernière construction. Il nous a dit : « J'ai nommé cette moto Brat Cafe, mais la forme finale s'écarte un peu de l'idée originale et c'est plutôt un Brat Tracker. Mais vous savez quoi, la boxe n'est pas si importante, la décision finale du propriétaire était importante ici, donc au final le guidon dans le style café racer a été échangé contre des hauteurs plus confortables, qui permettent une conduite plus douce.

Poursuivant: «Il s'agit d'un Suzuki GSF2002 Bandit 600, que le propriétaire avait laissé à l'extérieur pendant quelques années, couvert mais toujours parti pour affronter toutes sortes de conditions météorologiques. Il était très clair que le vélo avait lutté pour survivre à de nombreuses saisons de pluie, de neige et en essayant de ne pas fondre lorsque le soleil brûlait sans pitié. Vous pouvez dire que cela a vraiment marqué la Suzuki.

Pire scénario
Comme vous vous en doutez, notre courageux Tchèque a été défié au-delà de son pire cauchemar lorsqu'il a entrepris de sauver la Suzuki.
La moto avait vraiment souffert du manque de TLC. Le réservoir était perforé sur le côté gauche et il a été très mal réparé. Le cadre a également été battu du même côté, tordu, ce qui a entraîné des travaux sur la moto qui ont duré beaucoup plus longtemps que prévu. Malheureusement pour le propriétaire cela commençait à affecter l'investissement qu'il était prêt à faire pour le maintenir à un niveau raisonnable sans avoir à affronter les foudres de sa femme.

'Faites-moi un café s'il vous plaît'
Lorsque les travaux ont commencé, Marcel n'avait aucune idée de l'état du vélo. Le propriétaire a acheté cette moto pour sa première sortie avec l'intention d'apprendre à conduire correctement.
Une fois qu'il a eu le coup de main et qu'il a conduit le vélo pendant des années et l'a laissé dehors comme décrit, il a pensé que c'était une bonne idée de convertir la Suzuki en caféracer. Quand il a informé le constructeur, il voulait en fait que des modifications mineures fassent l'affaire. Sur sa liste de souhaits, il y avait le look général de caféracer, mais il avait encore de la place pour un passager.

De caféracer à morveux
Une fois que le travail a commencé et que le concept s'est transformé en un vrai vélo, les pensées et les idées ont commencé à changer. Et c'est ainsi que du concept classique de caféracer, les concessions ont progressivement émergé jusqu'à cette forme définitive. C'était devenu un peu difficile pour Marcel. En plus de ne pas être très satisfait de l'état dans lequel se trouvait cette moto au départ, il a commenté : « Il convient également de mentionner ici que ce Bandit n'est pas exactement un grand donateur pour la transformation en café racer ! J'ai fait pousser des cheveux gris supplémentaires pendant le travail sur ce projet hahaha ! »

Du réservoir au fond
L'ensemble du réservoir est entièrement révisé et peint avec une belle peinture nacrée. Le châssis est entièrement réparé et toute la partie arrière est repensée pour accueillir deux passagers. Il est sablé et enduit de poudre pour résister à l'épreuve du temps et des intempéries.

Feu LED à l'avant, feux miniatures Kellerman à l'arrière combinant feu arrière et frein, mais il est également livré avec des clignotants intégrés.


Les petites attentions sont :
- Clignotants Motogadget MO.Blaze Disc dans le guidon
– Poignées Motogadget
– Compteur de vitesse Motogadget Tiny
– Siège personnalisé
– Toute l'électricité cachée dans l'espace sous le siège.

En bref, tout ce qui devait être réparé et entretenu a été fait et de belles modifications ont été ajoutées.
Le résultat est une moto de ville, qui devrait être amusante à emporter lors de longs trajets.
Par rapport à son état d'origine, il semble diamétralement différent et est très agréable à l'œil.

Le constructeur déclare : « Le plus important de tout, c'est que le propriétaire est satisfait et roule en ville avec un grand sourire sur le visage. (La photo d'ouverture de ce post montre Marcel Galuszka, pas le propriétaire - ndlr.) Que puis-je dire d'autre ? Je suis très excité par la façon dont la Suzuki s'est avérée et je l'aime beaucoup !

Détails du constructeur:
Constructeur : Blackout Custom Design
e-mail : blackout@blackoutcustom.cz
Site Web
Instagram
Facebook
Pinterest
YouTube


Ci-dessus : la Suzuki GSF 600 Bandit avant et après

Partager cet article, Choisissez votre plate-forme!

About the Author: Ron Bétist

Ron Betist a grandi avec des motos avec un père à la tête de la police des motos d'Amsterdam. Il roule (légalement) depuis plus de 40 ans et la moto est sa véritable passion. Avec une longue carrière dans le marketing et la vente, il dispose d'un vaste réseau international. Il a rejoint en tant que contributeur à BikeBrewers en 2017 pour faire connaître sa parole sur les vélos au reste du monde.

Laissez Un Commentaire

Pour des raisons de sécurité, l'utilisation du service reCAPTCHA de Google est requise et est soumise à Google. Politique de confidentialité et Conditions d’utilisation.

Tags