La nouvelle Royal Enfield HNTR350, destinée à séduire un public plus jeune

Avec ce modèle, Royal Enfield essaie de rendre le motocyclisme et les déplacements à moto accessibles et attrayants pour un public plus jeune. Pensez aux nouveaux motards, aux étudiants, aux jeunes professionnels en activité, peut-être même à une deuxième moto plus légère. Les lignes nous rappellent l'héritage britannique. Il ne semblerait pas déplacé dans une gamme avec les classiques modernes comme Triumph.

Expérience d'équitation

Le petit thumper produit 27 Nm de couple et 22 BHP de puissance qui sont principalement ressentis à mi-régime. Il est troisième après le très réussi Classique et de météore modèle (consultez notre Examen du premier tour et cette Starship Douane). Il est basé sur le même moteur 350cc J. Ce vélo monocylindre a une géométrie entièrement différente et crée ainsi une expérience de conduite très différente. Le râteau réduit (25°) et la traînée (94 mm) combinés à l'empattement de 1370 mm rendent le vélo léger et agile, parfait pour la conduite en ville. Les motos que nous avons conduites étaient neuves. Les pousser à leurs limites, tester la puissance de pointe à 6100 tr/min, aurait été manquer de respect à la technologie et torturer les machines. On gardera ça pour un autre tour… ;)

Il monte facilement dans les tours et le compteur de vitesse à cadran noir avec des chiffres blancs affiche clairement des vitesses croissantes. 60km/h à 100km/h en quatrième vitesse est une accélération confortable sans vibrations gênantes. Ceux-ci apparaissent à 80 km/h en cinquième vitesse, alors ne le raccourcissez pas !

Cela dit, le moteur est très indulgent en deuxième et troisième en raison du volant lourd. Cela le rend très adapté à la conduite en ville. Les arrêts imprévisibles et brusques de la circulation en ville sont la responsabilité du disque de frein avant simple de 300 mm et arrière de 270 mm. Combinés à l'ABS à double canal, ils font le travail.

Marge d'amélioration

Des améliorations peuvent être trouvées dans la suspension et dans l'échappement. Le pavé pavé du centre historique de Dijon et des villages environnants, ainsi que les routes de campagne françaises ont mis la suspension à l'épreuve. Constats : les amortisseurs arrière linéaires sont plutôt durs, la suspension avant est plutôt molle, un peu déséquilibrée. Cependant, les mises à niveau de la suspension arrière peuvent être effectuées assez facilement à la maison. Quant à l'échappement, pour la conduite en ville, il est, à notre goût, trop fort et pas un bruit sourd agréable et bien arrondi que l'on pourrait attendre d'un petit thumper. De plus, j'ai constaté qu'avec une taille EU 42 très moyenne, je trouvais le talon de ma botte toucher l'échappement plus souvent qu'autrement. Une petite nuisance, mais j'imagine que c'est pire pour les personnes aux pieds plus grands. En tenant compte des deux, si j'en possédais un, j'échangerais l'échappement contre un échappement de rechange (slip-on) dès qu'ils seraient disponibles.

Faites-en votre propre!

Outre l'échappement et la suspension, un autre travail sur le vélo à faire à la maison serait la personnalisation de votre HNTR. Et c'est là que ça devient encore plus excitant. Nous essayons de fournir une plate-forme pour inspirer les propriétaires de motos à personnaliser et personnaliser leurs motos. Par conséquent, nous sommes heureux de voir que RE propose une pléthore d'accessoires. Ceux-ci vont des rétroviseurs et des indicateurs aux protections de moteur et aux rangements arrière qui sont facilement boulonnés et maintiennent la garantie. Surtout le rangement arrière avec le siège nervuré le rendra très élégant à nos yeux ! Deux thèmes sont disponibles chez les concessionnaires, urbain et suburbain, qui incluent une sélection d'accessoires.

La banlieue est livrée avec des pare-chocs noirs, une sacoche (bien qu'un peu fragile) plus un porte-bagages, des rétroviseurs de tourisme, un dossier passager.

L'urbain s'adresse davantage à l'image du roadster (sans aucun doute inspiré des café racers), une moustiquaire, un siège de niveau, des clignotants à LED, des protections moteur et des rétroviseurs d'extrémité de guidon.

Ce qui joue un rôle important dans l'apparence exceptionnelle du HNTR350, c'est le travail de peinture. Il est disponible en 6 couleurs, divisées en une série unicolore et bicolore, appelées respectivement « dapper » et « rebel ». Le premier comprend le blanc, le frêne et le gris, le second le bleu/blanc, le noir/blanc et le rouge/noir. Personnellement, je lève mon chapeau à RE pour ne pas avoir commis les mêmes erreurs que de nombreux autres producteurs de motos (équipement) lorsqu'ils visent à engager des motardes. Ils offrent des palettes de couleurs à prédominance blanc/rose et noir/rose. Ces réservoirs d'essence joliment peints contiennent 13 litres de carburant, bon pour quelques centaines de kilomètres avec une consommation rapportée de 2.63 L/100 km.

Dans l'ensemble, j'ai passé un bon moment à piloter cette moto très amusante! Il est excellent pour l'usage auquel il est destiné, il se peut donc que le coup du chapeau ne soit pas trop loin. Bien sûr, nous attendons tous avec impatience de voir ce que vous ferez avec ces super petits rippers en matière de personnalisation !

(Photos de Florian Meuret et Rodolphe Herpet)

Partager cet article, Choisissez votre plate-forme!

About the Author: Ron Bétist

Ron Betist a grandi avec des motos avec un père à la tête de la police des motos d'Amsterdam. Il roule (légalement) depuis plus de 40 ans et la moto est sa véritable passion. Avec une longue carrière dans le marketing et la vente, il dispose d'un vaste réseau international. Il a rejoint en tant que contributeur à BikeBrewers en 2017 pour faire connaître sa parole sur les vélos au reste du monde.

Laissez Un Commentaire

Tags

    La nouvelle Royal Enfield HNTR350, destinée à séduire un public plus jeune

Avec ce modèle, Royal Enfield essaie de rendre le motocyclisme et les déplacements à moto accessibles et attrayants pour un public plus jeune. Pensez aux nouveaux motards, aux étudiants, aux jeunes professionnels en activité, peut-être même à une deuxième moto plus légère. Les lignes nous rappellent l'héritage britannique. Il ne semblerait pas déplacé dans une gamme avec les classiques modernes comme Triumph.

Expérience d'équitation

Le petit thumper produit 27 Nm de couple et 22 BHP de puissance qui sont principalement ressentis à mi-régime. Il est troisième après le très réussi Classique et de météore modèle (consultez notre Examen du premier tour et cette Starship Douane). Il est basé sur le même moteur 350cc J. Ce vélo monocylindre a une géométrie entièrement différente et crée ainsi une expérience de conduite très différente. Le râteau réduit (25°) et la traînée (94 mm) combinés à l'empattement de 1370 mm rendent le vélo léger et agile, parfait pour la conduite en ville. Les motos que nous avons conduites étaient neuves. Les pousser à leurs limites, tester la puissance de pointe à 6100 tr/min, aurait été manquer de respect à la technologie et torturer les machines. On gardera ça pour un autre tour… ;)

Il monte facilement dans les tours et le compteur de vitesse à cadran noir avec des chiffres blancs affiche clairement des vitesses croissantes. 60km/h à 100km/h en quatrième vitesse est une accélération confortable sans vibrations gênantes. Ceux-ci apparaissent à 80 km/h en cinquième vitesse, alors ne le raccourcissez pas !

Cela dit, le moteur est très indulgent en deuxième et troisième en raison du volant lourd. Cela le rend très adapté à la conduite en ville. Les arrêts imprévisibles et brusques de la circulation en ville sont la responsabilité du disque de frein avant simple de 300 mm et arrière de 270 mm. Combinés à l'ABS à double canal, ils font le travail.

Marge d'amélioration

Des améliorations peuvent être trouvées dans la suspension et dans l'échappement. Le pavé pavé du centre historique de Dijon et des villages environnants, ainsi que les routes de campagne françaises ont mis la suspension à l'épreuve. Constats : les amortisseurs arrière linéaires sont plutôt durs, la suspension avant est plutôt molle, un peu déséquilibrée. Cependant, les mises à niveau de la suspension arrière peuvent être effectuées assez facilement à la maison. Quant à l'échappement, pour la conduite en ville, il est, à notre goût, trop fort et pas un bruit sourd agréable et bien arrondi que l'on pourrait attendre d'un petit thumper. De plus, j'ai constaté qu'avec une taille EU 42 très moyenne, je trouvais le talon de ma botte toucher l'échappement plus souvent qu'autrement. Une petite nuisance, mais j'imagine que c'est pire pour les personnes aux pieds plus grands. En tenant compte des deux, si j'en possédais un, j'échangerais l'échappement contre un échappement de rechange (slip-on) dès qu'ils seraient disponibles.

Faites-en votre propre!

Outre l'échappement et la suspension, un autre travail sur le vélo à faire à la maison serait la personnalisation de votre HNTR. Et c'est là que ça devient encore plus excitant. Nous essayons de fournir une plate-forme pour inspirer les propriétaires de motos à personnaliser et personnaliser leurs motos. Par conséquent, nous sommes heureux de voir que RE propose une pléthore d'accessoires. Ceux-ci vont des rétroviseurs et des indicateurs aux protections de moteur et aux rangements arrière qui sont facilement boulonnés et maintiennent la garantie. Surtout le rangement arrière avec le siège nervuré le rendra très élégant à nos yeux ! Deux thèmes sont disponibles chez les concessionnaires, urbain et suburbain, qui incluent une sélection d'accessoires.

La banlieue est livrée avec des pare-chocs noirs, une sacoche (bien qu'un peu fragile) plus un porte-bagages, des rétroviseurs de tourisme, un dossier passager.

L'urbain s'adresse davantage à l'image du roadster (sans aucun doute inspiré des café racers), une moustiquaire, un siège de niveau, des clignotants à LED, des protections moteur et des rétroviseurs d'extrémité de guidon.

Ce qui joue un rôle important dans l'apparence exceptionnelle du HNTR350, c'est le travail de peinture. Il est disponible en 6 couleurs, divisées en une série unicolore et bicolore, appelées respectivement « dapper » et « rebel ». Le premier comprend le blanc, le frêne et le gris, le second le bleu/blanc, le noir/blanc et le rouge/noir. Personnellement, je lève mon chapeau à RE pour ne pas avoir commis les mêmes erreurs que de nombreux autres producteurs de motos (équipement) lorsqu'ils visent à engager des motardes. Ils offrent des palettes de couleurs à prédominance blanc/rose et noir/rose. Ces réservoirs d'essence joliment peints contiennent 13 litres de carburant, bon pour quelques centaines de kilomètres avec une consommation rapportée de 2.63 L/100 km.

Dans l'ensemble, j'ai passé un bon moment à piloter cette moto très amusante! Il est excellent pour l'usage auquel il est destiné, il se peut donc que le coup du chapeau ne soit pas trop loin. Bien sûr, nous attendons tous avec impatience de voir ce que vous ferez avec ces super petits rippers en matière de personnalisation !

(Photos de Florian Meuret et Rodolphe Herpet)

Partager cet article, Choisissez votre plate-forme!

About the Author: Ron Bétist

Ron Betist a grandi avec des motos avec un père à la tête de la police des motos d'Amsterdam. Il roule (légalement) depuis plus de 40 ans et la moto est sa véritable passion. Avec une longue carrière dans le marketing et la vente, il dispose d'un vaste réseau international. Il a rejoint en tant que contributeur à BikeBrewers en 2017 pour faire connaître sa parole sur les vélos au reste du monde.

Laissez Un Commentaire

Tags