Enduroboxeur…

Oui, et alors ? La première BMW R80G/S ? L'airhead qui a lancé la carrière des motos dualsport et dominé le Rallye Paris-Dakar ? 

Oui, celui-là, sous stéroïdes ! Ou au régime..? Je ne suis pas sûr, allons-y ! 

Introduction

Inspiré par les légendes allemandes Fritz Witzel, Eddi Hau et Herbert Schek, Manuel a eu l'idée d'engager une tête aérienne de 800 cm500 dans un rallye d'enduro pour jumeaux >XNUMX cmXNUMX. Ce n’est pas un choix évident, puisque les têtes aériennes ne sont ni particulièrement légères ni particulièrement puissantes. Surtout ceux qui étaient initialement affectés à la police allemande. Alors, qu'a fait Manuel à ce cuirassé de moto pour lui permettre de courir dans la classe enduro et même de devenir champion national allemand dans la catégorie Interessengemeinschaft Enduro (IGE) ? 

Le vélo donneur

Il a acquis l'ancienne moto Augsburger et a renforcé le cadre pour tenir compte des abus qu'il était sur le point de lui faire subir. Il a conçu, découpé et soudé des renforts sur la colonne de direction, le tube supérieur et les points de fixation du bras oscillant. Ensuite, il a remplacé le twinshock d'origine par un modèle paralever plus récent. Cela réduit les forces de réaction de la construction de l'arbre de transmission et permet l'utilisation d'un amortisseur arrière monté au centre. Le haut de cet amortisseur se monte sur le cadre principal, plutôt que sur le sous-châssis arrière, ce qui était la norme sur les têtes d'air Twinshock d'origine. Le sous-châssis actuel que Manuel a construit lui-même et accueille le siège Maico et le silencieux SR Racing, un autre gain de poids. La conception allongée permet un rembourrage suffisant et un déplacement facile du poids sur un terrain accidenté. Un garde-boue Preston Petty MX empêche la boue de s'accumuler sur le dessus du vélo.

Les modifications

À l'avant, tous les composants du milieu des années 1970 ont été remplacés par des pièces plus modernes et plus performantes. Une fourche WP AER repose dans des pinces triples renforcées en aluminium CNC. Ceux-là aussi, Manuel les a conçus et produits en interne. Juste derrière se trouve un réservoir d’essence en aluminium, gracieusement offert par un Husqvarna. Le moteur est placé au centre du cadre et Manuel l'a fortement modifié pour répondre à ses besoins. Les plus évidents sont le refroidisseur d'huile supplémentaire, les collecteurs d'échappement réacheminés et la lourde plaque de bash. Pourtant, quelque chose ne va pas quand on le regarde. Si vous regardez attentivement, vous constaterez qu'il a rectifié le haut du carter moteur, le carter de distribution et le carter avant du moteur pour gagner du poids. Il développe actuellement 880 cm900 et produit suffisamment de puissance pour permettre à Manuel de franchir la ligne d'arrivée en premier. Ce n'est pas comparable à ce qu'un moteur moderne de 2 cmXNUMX produirait en termes de puissance, mais rappelez-vous que ces moteurs ont été conçus pour être très maniables. Ils produisent un couple impressionnant sur toute la plage de régime. Et cela veut dire quelque chose ! Surtout quand on sait que Manuel mesure plus de XNUMX mètres. C'est peut-être là le secret de son succès. Il a trouvé un créneau où il peut combiner sa taille, son talent et ses compétences déchirantes et concourir au plus haut niveau. Quand vous le voyez sur son enduroboxer, il le fouette comme une moto tout-terrain !

Passer à l'action

Ce qui rend le vélo si spécial, c'est qu'il a été construit pour rouler et qu'il est utilisé. Depuis de nombreuses années, il accompagne Manuel lors d'événements sportifs, et ils ont vécu ensemble des hauts et des bas (jeu de mots !). Ils ont participé au Rodéo de l'Erzberg, au Tourquet et aux nombreuses compétitions d'enduro IGE. Et pourtant, ça lui fait plaisir de rouler ! À propos de la moto, selon ses propres mots [traduit de l'allemand] : « La moto roule très bien, c'est vraiment amusant. Il ne faut cependant pas oublier que je l'ai construit spécialement pour moi et que je l'ai massivement modifié au fil des années. Un vélo si adapté que je n’aurais jamais pu l’acheter dans le commerce.

Inspiré?

Maintenant, si cela vous a chatouillé, ou si l'un de nos plus tôt des postes à propos enduro ou les boxeurs dualsport l'ont fait, contactez Manuel. La semaine où il ne gagne pas sur la piste, il donne le meilleur de lui-même en magasin. Plus de 130 cadres ont été redressés et/ou renforcés par leurs mains. Et si vous regardez attentivement, vous commencerez à voir le travail de Manuel sur de nombreuses autres motos. Modifications de cadre, constructions personnalisées et pièces, SWT-Sports est un guichet unique pour obtenir la tête aérienne de vos rêves, surtout lorsque vous regardez au-delà d'un bobber ou d'un café racer !

Photos fournies par Manuel Schad

Partager cet article, Choisissez votre plate-forme!

About the Author: Casper van der Ven

Laissez Un Commentaire

Tags

Enduroboxeur…

Oui, et alors ? La première BMW R80G/S ? L'airhead qui a lancé la carrière des motos dualsport et dominé le Rallye Paris-Dakar ? 

Oui, celui-là, sous stéroïdes ! Ou au régime..? Je ne suis pas sûr, allons-y ! 

Introduction

Inspiré par les légendes allemandes Fritz Witzel, Eddi Hau et Herbert Schek, Manuel a eu l'idée d'engager une tête aérienne de 800 cm500 dans un rallye d'enduro pour jumeaux >XNUMX cmXNUMX. Ce n’est pas un choix évident, puisque les têtes aériennes ne sont ni particulièrement légères ni particulièrement puissantes. Surtout ceux qui étaient initialement affectés à la police allemande. Alors, qu'a fait Manuel à ce cuirassé de moto pour lui permettre de courir dans la classe enduro et même de devenir champion national allemand dans la catégorie Interessengemeinschaft Enduro (IGE) ? 

Le vélo donneur

Il a acquis l'ancienne moto Augsburger et a renforcé le cadre pour tenir compte des abus qu'il était sur le point de lui faire subir. Il a conçu, découpé et soudé des renforts sur la colonne de direction, le tube supérieur et les points de fixation du bras oscillant. Ensuite, il a remplacé le twinshock d'origine par un modèle paralever plus récent. Cela réduit les forces de réaction de la construction de l'arbre de transmission et permet l'utilisation d'un amortisseur arrière monté au centre. Le haut de cet amortisseur se monte sur le cadre principal, plutôt que sur le sous-châssis arrière, ce qui était la norme sur les têtes d'air Twinshock d'origine. Le sous-châssis actuel que Manuel a construit lui-même et accueille le siège Maico et le silencieux SR Racing, un autre gain de poids. La conception allongée permet un rembourrage suffisant et un déplacement facile du poids sur un terrain accidenté. Un garde-boue Preston Petty MX empêche la boue de s'accumuler sur le dessus du vélo.

Les modifications

À l'avant, tous les composants du milieu des années 1970 ont été remplacés par des pièces plus modernes et plus performantes. Une fourche WP AER repose dans des pinces triples renforcées en aluminium CNC. Ceux-là aussi, Manuel les a conçus et produits en interne. Juste derrière se trouve un réservoir d’essence en aluminium, gracieusement offert par un Husqvarna. Le moteur est placé au centre du cadre et Manuel l'a fortement modifié pour répondre à ses besoins. Les plus évidents sont le refroidisseur d'huile supplémentaire, les collecteurs d'échappement réacheminés et la lourde plaque de bash. Pourtant, quelque chose ne va pas quand on le regarde. Si vous regardez attentivement, vous constaterez qu'il a rectifié le haut du carter moteur, le carter de distribution et le carter avant du moteur pour gagner du poids. Il développe actuellement 880 cm900 et produit suffisamment de puissance pour permettre à Manuel de franchir la ligne d'arrivée en premier. Ce n'est pas comparable à ce qu'un moteur moderne de 2 cmXNUMX produirait en termes de puissance, mais rappelez-vous que ces moteurs ont été conçus pour être très maniables. Ils produisent un couple impressionnant sur toute la plage de régime. Et cela veut dire quelque chose ! Surtout quand on sait que Manuel mesure plus de XNUMX mètres. C'est peut-être là le secret de son succès. Il a trouvé un créneau où il peut combiner sa taille, son talent et ses compétences déchirantes et concourir au plus haut niveau. Quand vous le voyez sur son enduroboxer, il le fouette comme une moto tout-terrain !

Passer à l'action

Ce qui rend le vélo si spécial, c'est qu'il a été construit pour rouler et qu'il est utilisé. Depuis de nombreuses années, il accompagne Manuel lors d'événements sportifs, et ils ont vécu ensemble des hauts et des bas (jeu de mots !). Ils ont participé au Rodéo de l'Erzberg, au Tourquet et aux nombreuses compétitions d'enduro IGE. Et pourtant, ça lui fait plaisir de rouler ! À propos de la moto, selon ses propres mots [traduit de l'allemand] : « La moto roule très bien, c'est vraiment amusant. Il ne faut cependant pas oublier que je l'ai construit spécialement pour moi et que je l'ai massivement modifié au fil des années. Un vélo si adapté que je n’aurais jamais pu l’acheter dans le commerce.

Inspiré?

Maintenant, si cela vous a chatouillé, ou si l'un de nos plus tôt des postes à propos enduro ou les boxeurs dualsport l'ont fait, contactez Manuel. La semaine où il ne gagne pas sur la piste, il donne le meilleur de lui-même en magasin. Plus de 130 cadres ont été redressés et/ou renforcés par leurs mains. Et si vous regardez attentivement, vous commencerez à voir le travail de Manuel sur de nombreuses autres motos. Modifications de cadre, constructions personnalisées et pièces, SWT-Sports est un guichet unique pour obtenir la tête aérienne de vos rêves, surtout lorsque vous regardez au-delà d'un bobber ou d'un café racer !

Photos fournies par Manuel Schad

Partager cet article, Choisissez votre plate-forme!

About the Author: Casper van der Ven

Laissez Un Commentaire

Tags