Comme je n'étais jamais allé au BikeShed Motoshow et que je le connaissais juste de réputation - comme l'un des premiers salons de motos personnalisées au monde - j'étais ravi que deux de mes motos Hard Motos soient choisies pour y être exposées. Je n'ai pas pu résister, même si cela signifiait voyager d'Amsterdam le week-end de la Pentecôte – et que j'ai dû passer quelques jours à polir mes vélos pour qu'ils aient l'air de la pièce !

Alors direction Londres et le lieu, Tobacco Dock près de la Tamise et de la Tour de Londres…

C'était la première chose qui m'a frappé, un si bel endroit - de vieux bâtiments mais restaurés avec goût avec quelques vieux voiliers à l'extérieur pour la décoration. Beaucoup de pièces, toutes aménagées pour les centaines de vélos exposés. Et pour les différentes marques de motos qui présentent les meilleures coutumes en fonction de leurs différents modèles… Plus un échantillon de vendeurs liés à la moto allant des vêtements évidemment à l'art en passant par le thé - comme c'est britannique !

La deuxième chose que j'ai remarquée, c'est l'organisation efficace et l'excellent personnel (principalement des bénévoles) disponible pour vous aider à vous organiser. Beaucoup de sécurité - comme des attaches individuelles sur les vélos, vous ne pouvez donc retirer les vôtres qu'à la fin du spectacle. Et en ayant du personnel de sécurité partout.

Non pas que j'en ai ressenti le besoin, l'ambiance était vraiment conviviale et détendue tout au long de l'événement, même le samedi matin où les files d'attente ont parcouru des centaines de mètres avant l'ouverture du salon à 10h00.

Et puis les vélos ! Le thème de cette année était " Passé, présent et futur ", et de nombreux vélos adaptés aux trois catégories étaient présents…

Pour 'Past', plein de superbes motos, allant de la restauration d'avant-guerre à mieux que l'original, en passant par les choppers, les bobbers et les caféracers.

Pour 'Present', pas mal de motos rétro, neuves mais converties/modifiées en oui – choppers, bobbers et caféracers. Mais remarquablement, il existe un autre type de custom qui devient assez important dans cette catégorie, les vélos d'enduro ! Beaucoup plus coloré en moyenne que ce à quoi nous sommes habitués avec les vélos personnalisés - à l'exception peut-être des choppers des années XNUMX.

"Future" - pas mal de vélos électriques bien sûr, y compris ce que la loi néerlandaise considère comme des vélos - des fat bikes comme Super73. J'ai vu un prototype d'un vélo plus performant, donc cela pourrait arriver…

Il y avait aussi une présentation virtuelle d'une sorte de vélo caméléon – prenant différentes formes pour différents trajets – auquel on pouvait accéder en scannant un code QR, mais je suppose que je suis démodé ; préférez voir le vrai vélo…

Il y avait une soirée de pré-ouverture le vendredi pour la presse et les invités VIP, avec de la bonne musique mais des files d'attente interminables chez les trois seuls vendeurs de nourriture ouverts ce soir-là, alors nous nous sommes faufilés pour dîner au Smoking Goat - près du BikeShed HQ à Shoreditch – incroyable !

Je suis donc arrivé tôt samedi pour trouver un nombre hallucinant de personnes déjà en file d'attente pour l'ouverture du spectacle. Heureusement, nous avons pu entrer à l'arrière, simplement en montrant notre bracelet d'exposant. Et en effet, le samedi était bondé, mais jamais surpeuplé, la salle est assez grande pour accueillir un grand nombre de visiteurs sans se sentir à l'étroit.

Le dimanche était un peu moins encombré, alors j'ai apprécié de revoir les plus de 300 merveilleuses motos exposées!

Il y avait des divertissements - à la fois de la musique live à toute heure dans le hall principal et des présentations ainsi que des tables rondes dans le bâtiment Shed Talks. Il y avait de la nourriture et des boissons à gogo le samedi et le dimanche, une variété de food trucks étaient garés juste à l'extérieur du site. Il faisait beau, alors bronzer un peu tout en prenant un bon café au lait faisait définitivement partie de la routine matinale…

Dans l'ensemble, l'un des plus beaux salons de la moto que j'ai vu, ça vaut vraiment le coup, je serai de retour pour plus!

Partager cet article, Choisissez votre plate-forme!

About the Author: Jaco Zijlstra

Laissez Un Commentaire

Tags

Comme je n'étais jamais allé au BikeShed Motoshow et que je le connaissais juste de réputation - comme l'un des premiers salons de motos personnalisées au monde - j'étais ravi que deux de mes motos Hard Motos soient choisies pour y être exposées. Je n'ai pas pu résister, même si cela signifiait voyager d'Amsterdam le week-end de la Pentecôte – et que j'ai dû passer quelques jours à polir mes vélos pour qu'ils aient l'air de la pièce !

Alors direction Londres et le lieu, Tobacco Dock près de la Tamise et de la Tour de Londres…

C'était la première chose qui m'a frappé, un si bel endroit - de vieux bâtiments mais restaurés avec goût avec quelques vieux voiliers à l'extérieur pour la décoration. Beaucoup de pièces, toutes aménagées pour les centaines de vélos exposés. Et pour les différentes marques de motos qui présentent les meilleures coutumes en fonction de leurs différents modèles… Plus un échantillon de vendeurs liés à la moto allant des vêtements évidemment à l'art en passant par le thé - comme c'est britannique !

La deuxième chose que j'ai remarquée, c'est l'organisation efficace et l'excellent personnel (principalement des bénévoles) disponible pour vous aider à vous organiser. Beaucoup de sécurité - comme des attaches individuelles sur les vélos, vous ne pouvez donc retirer les vôtres qu'à la fin du spectacle. Et en ayant du personnel de sécurité partout.

Non pas que j'en ai ressenti le besoin, l'ambiance était vraiment conviviale et détendue tout au long de l'événement, même le samedi matin où les files d'attente ont parcouru des centaines de mètres avant l'ouverture du salon à 10h00.

Et puis les vélos ! Le thème de cette année était " Passé, présent et futur ", et de nombreux vélos adaptés aux trois catégories étaient présents…

Pour 'Past', plein de superbes motos, allant de la restauration d'avant-guerre à mieux que l'original, en passant par les choppers, les bobbers et les caféracers.

Pour 'Present', pas mal de motos rétro, neuves mais converties/modifiées en oui – choppers, bobbers et caféracers. Mais remarquablement, il existe un autre type de custom qui devient assez important dans cette catégorie, les vélos d'enduro ! Beaucoup plus coloré en moyenne que ce à quoi nous sommes habitués avec les vélos personnalisés - à l'exception peut-être des choppers des années XNUMX.

"Future" - pas mal de vélos électriques bien sûr, y compris ce que la loi néerlandaise considère comme des vélos - des fat bikes comme Super73. J'ai vu un prototype d'un vélo plus performant, donc cela pourrait arriver…

Il y avait aussi une présentation virtuelle d'une sorte de vélo caméléon – prenant différentes formes pour différents trajets – auquel on pouvait accéder en scannant un code QR, mais je suppose que je suis démodé ; préférez voir le vrai vélo…

Il y avait une soirée de pré-ouverture le vendredi pour la presse et les invités VIP, avec de la bonne musique mais des files d'attente interminables chez les trois seuls vendeurs de nourriture ouverts ce soir-là, alors nous nous sommes faufilés pour dîner au Smoking Goat - près du BikeShed HQ à Shoreditch – incroyable !

Je suis donc arrivé tôt samedi pour trouver un nombre hallucinant de personnes déjà en file d'attente pour l'ouverture du spectacle. Heureusement, nous avons pu entrer à l'arrière, simplement en montrant notre bracelet d'exposant. Et en effet, le samedi était bondé, mais jamais surpeuplé, la salle est assez grande pour accueillir un grand nombre de visiteurs sans se sentir à l'étroit.

Le dimanche était un peu moins encombré, alors j'ai apprécié de revoir les plus de 300 merveilleuses motos exposées!

Il y avait des divertissements - à la fois de la musique live à toute heure dans le hall principal et des présentations ainsi que des tables rondes dans le bâtiment Shed Talks. Il y avait de la nourriture et des boissons à gogo le samedi et le dimanche, une variété de food trucks étaient garés juste à l'extérieur du site. Il faisait beau, alors bronzer un peu tout en prenant un bon café au lait faisait définitivement partie de la routine matinale…

Dans l'ensemble, l'un des plus beaux salons de la moto que j'ai vu, ça vaut vraiment le coup, je serai de retour pour plus!

Partager cet article, Choisissez votre plate-forme!

About the Author: Jaco Zijlstra

Laissez Un Commentaire

Tags